Devis bois et granulés

Devis poêle et insert

5 juin 2024

Elections européennes et la forêt

 Forêts de France a eu la bonne idée d'interroger les candidats aux élections européennes sur leur programme et vision concernant la forêt...il y a quand même 3.5 millions de propriétaires forestiers en France !

Les réponses sont consultables à cette adresse.

1 avr. 2024

Le prix des granulés va-t-il augmenter ?



On dit que le pellet est facile à utiliser, écologique et économique.


Économique, vraiment ?

C’est une question que l’on peut se poser au vu de l'évolution des prix en 2022. En effet, alors que le pellet se vendait jusqu’alors autour de 6 ou 7 cents par KWH, il a bondi à 14 cents avec une palette à 700/800 euros du fait de l’inflation généralisée, de la crise énergétique et de la guerre en Ukraine. 

Le prix du granulé a, heureusement, bien baissé depuis, et tend à se stabiliser.
Donc oui, le granulé est redevenu une source de chauffage économique avec un coût de 10/11 centes par KWH.


Comment les prix vont-ils évoluer ? 


C'est sur cette page que nous parlons du prix des granulés de bois.

Mais examinons dans un premier temps les facteurs qui influent sur la variation des prix. À l’instar de tout autre produit, le granulé est soumis à la loi de l’offre et de la demande. Le mécanisme est simple : si l’offre est plus importante que la demande, les prix baissent, si au contraire la demande est plus forte que l’offre, les prix montent (c’est ce qui s’est passé en 2022 en lien avec d'autres influences).

La demande est liée au nombre de poêles à pellets qui se vendent en France et aux températures moyennes.

L'offre, c’est le nombre de tonnes de granulés qui sont produits chaque année.


Pour ce qui est de l’offre, celle-ci est en hausse constante (2,2 millions de tonnes produites en France). Les projets de nouvelles usines ou d’agrandissement d’usines existantes voient constamment le jour. La ressource est abondante et disponible localement.


En ce qui concerne la demande, sa progression est constante, avec une bulle en 2021 (lié au confinement) et un arrêt brutal des ventes de poêles à granulés en 2022 - le prix des granulés avait tellement grimpé, qu’il était judicieux de se poser la question de son intérêt économique.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, les achats de poêles à granulés restent bas, mais l'intérêt économique à se chauffer au bois reste fort et il est probable que les ventes reprennent.

Globalement la situation semble donc équilibrée.




Quel sera le prix des granulés à l’horizon 2025 ?

Il semble raisonnable de penser que l’offre et la demande vont maintenir cet équilibre, que des tensions radicales comme celles de l’hiver 2022 ne devraient plus se présenter à court-terme. À 3 ou 4 ans, donc, les prix devraient rester relativement stables et tourner autour des 400 peut-être 500 euros la tonne si l'inflation continuait.

Le granulé de bois a encore de beaux jours devant lui : son intérêt économique et son faible impact écologique en fait une énergie attractive. Elle reste beaucoup moins chère que l’électricité, le fioul ou le gaz, et elle bénéficie du soutien de l'État grâce aux diverses primes et subventions.


Peut on encore faire des affaires ?


Les primes permettent de s'équiper avec du chauffage au bois à moindre frais.
C'est plus dur de faire de bonnes affaires avec l'achat de granulés d'autant que le prix ne fait pas tout !
On pourra cependant regarder les promotions des distributeurs en basse saison, acheter entre voisins, et comparez les tarifs sur Bois-de-chauffage.net !


19 déc. 2023

Les arnaques en ligne sont de retour...en force

 

La semaine dernière nous avons signalé environ une quinzaine de sites d'arnaque en ligne au bois de chauffage.

La plupart d'entre eux se rendaient visibles via les publicités payantes de Google.
Quelle ironie quand on sait que Google se fait payer par les escrocs pour nous escroquer !

La presse s'en fait de nouveau l'écho :
https://www.batiactu.com/edito/halte-aux-arnaques-sur-bois-chauffage-67567.php

Au moins, les entreprises listées dans l'annuaire Bois-de-Chauffage.Net sont "safe"!

Démarrer à 0:02

12 déc. 2023

MaPrimeRenov' maintenue mais en baisse

 C'est un signal important qu'a donné le gouvernement :

Bien que le Gouvernement annonçait vouloir décarboner l'énergie produite en France, on craignait qu'il mette fin au dispositif MaPrimeRenov' qui booste l'achat d'appareils de chauffage au bois depuis 2020.

Ce dispositif permet en effet aux foyers les plus modestes de bénéficier d'une prime pour l'achat d'un poêle à bois, d'un poêle à granulés, d'une cheminée ou d'une chaudière... mais ce dispositif coute cher à l'Etat, du moins il a couté cher en 2022, et la priorité fixée par le Gouvernement est désormais donnée à l'isolation des maisons.

Le 07 Décembre 2023, l'ANAH qui gère ce dispositif, a donc annoncé qu'il était maintenu en 2024 mais que les aides baisseraient de 30% à partir du 1er Avril 2024.

Verre à moitié vide ou à moitié plein ?
- A moitié vide : Pourquoi baisser les primes et favoriser le tout électrique (PAC) ?
- A moitié plein : On partait de loin et ce dispositif devrait permettre de maintenir un flux de nouveaux utilisateurs et clients dont la filière du bois énergie a besoin.

Le chauffage au bois reste donc promu et soutenu par l'Etat , c'est important ! Mais il n'est plus en odeur de sainteté. Sans doute faut-il y voir une incitation à réduire les émissions liées à la combustion du bois énergie afin d'améliorer la qualité de l'air.

Plus de détails sur le dispositif MaPrimeRenov' pour le chauffage au bois ici 



Arnaque en ligne au bois de chauffage : un donneur d'ordre en prison

 

« Un réseau d’escroqueries commises en bande organisée »  vient d’être démantelé, communique le parquet du tribunal judiciaire de Rennes."

Âgés de 28 et 32 ans, ils sont convoqués devant le tribunal correctionnel, à Rennes (Ille-et-Vilaine), le 9 janvier 2024

« En un an, 30 000 € ont été escroqués à des particuliers sur le seul site energiebois-france.com"


30 nov. 2023

Une saison qui "mouronne"...

 Qui l'eut cru ?

Je m'attendais à une saison 2023/24 sous tension pour le bois bûches avec :
- un gros problème d'approvisionnement et nous en parlions dans ce blog avec l'ONF,
- et un environnement inflationniste.

L'an dernier, ces ingrédients, mêlés à une forte demande (notamment liée à une forte croissance des ventes de poêles à granulés), avaient poussé la filière du granulé dans le "rouge".

Les ventes de poêles à bois ayant récemment bondi en 2022/23, on risquait donc de se retrouver dans un scénario similaire pour le bois bûche :
- forte demande de bois,
- problèmes d'approvisionnement,
- poussée inflationniste
- et un phénomène négatif aurait alors pu s'auto-entretenir : "moins il y en a , plus j'en veux et plus les prix montent".

Il n'en est rien :
- Oui l'inflation est là et les prix du bois sur pied montent non stop ce qui impacte le bois de chauffage
- Mais les températures relativement hautes jusque mi Octobre ont calmé la consommation.
- Et la morosité ambiante et ces hausses de prix finissent de freiner les achats de bois.

Au final, c'est une saison plutôt calme pour le bois bûches et ses acteurs.


Les ventes de granulés sont dans une situation assez similaire : On s'attendait à une année enfin normale (en espérant une stabilisation des tarifs avec des prix plus bas en Mai/Juin et une légère hausse comme d'habitude, une fois la saison lancée). 

Mais les ventes sont assez calmes (sur-stockage ?) tant et si bien que les tarifs des fabricants stagnent voire ont tendance à baisser. Encore faut-il que les distributeurs écoulent leurs stocks pour faire profiter des baisses de prix à leurs clients... (cela fait le jeu de la grande distribution mais c'est une autre histoire).

Au moins, c'est globalement rassurant pour les acheteurs de granulés.


Au final, on devra  se satisfaire du fait :
- que la filière bois buches ait  évité une sur-chauffe
- et que la filière granulés regagne en stabilité/attractivité.

Un point clé demeure : Le bois énergie reste attractif et notamment moins "cher" que la plupart des autres énergies. C'est important pour envisager l'avenir.

Espérons que la règlementation permettra de continuer de mettre cet atout en valeur sachant que de nouvelles menaces planent :
- Ma Prime Rénov' pourrait ne plus aider le chauffage au bois,
- et les nouvelles étiquettes énergétiques risquent de favoriser la PAC.

Oui, c'est une saison qui mouronne...comme un feu de cheminée !

Cyril Esnault


15 sept. 2023

Les tarifs affichés sur Bois-de-Chauffage.Net sont-ils fiables ?

 Bois-de-Chauffage.Net est à la fois :
- un annuaire, listant les professionnels du bois énergie en France
- un site de conseil, mettant en avant des infos clés : volume en stère et m3, taux d'humidité
- une sorte de comparateur aussi car on demande aux professionnels de donner des indications sur les tarifs pratiqués.

Mais les tarifs affichés sur Bois-de-Chauffage.Net sont-ils fiables ?

1- Il faut d'abord savoir que ce sont les professionnels présents sur Bois-de-Chauffage.Net qui se connectent à leur compte pour mettre à jour les tarifs et les informations que vous voyez sur ces pages. Nous ne connaissons pas leurs tarifs, eux oui. 

2- Notre rôle est donc de les inciter à faire des mises à jour fréquentes et cela passe :
- par l'envoi de relances par email
- par des appels téléphoniques quand les relances email ne suffisent pas
- par des incitations.


3- Il y a divers problèmes malgré tout :


- Avec la période d'inflation que nous connaissons, les prix du bois changent bien plus qu'avant (et toujours à la hausse d'ailleurs).

Nous demandons donc aux professionnels des mises à jour plus fréquentes des prix du stere ou du m3 qu'avant. Mais comme ils sont sur-sollicités par de nombreux clients (à tel point qu'ils manquent parfois de combustibles), le temps leur manque pour gérer tout ce qu'ils ont a faire, notamment ces mises à jour.

=> Du coup, nous affichons la date de dernière mise à jour si elle est récente. L'info est dispo !

=> Parfois nous affichons en haut des pages de résultat un message d'alerte comme quoi les tarifs varient trop vite pour que ceux que nous affichons soient tous à jour. (J'espère que nous n'aurons pas à faire cela cette année...pour le bois buches, c'est tendu ndlr)


- Il est aussi possible que le professionnel ne donne pas tous les détails de sa tarification ou que l'internaute ne lise pas tous les détails de l'annonce.

Ex. Le tarif annoncé sur le site est de 500€ la tonne de pellets mais l'entreprise  annonce 550€ au client par téléphone alors que la fiche est à jour.

Explications possibles : Peut être que l'internaute n'a pas vu qu'il s'agissait du prix des granulés non livrés ou que la livraison était incluse à X km à la ronde (et l'habitation n'est pas dans la zone)

Dans ce type de cas, autant en parler avec le professionnel pour lever l'incompréhension. Il sera d'autant plus sensible au fait qu'il doit maintenir ses tarifs à jour. Sinon nous avons mis en place plusieurs solutions pour que les internautes puissent nous remonter les problèmes ou incompréhensions qu'ils rencontrent afin d'essayer de démêler les problèmes.


Vous l'aurez compris, nous faisons des efforts pour que les tarifs affichés soient exacts sinon proches de ceux pratiqués. La mission n'est pas simple et la période actuelle n'aide pas. Mais le prix ne fait pas tout, notre mission est avant tout :

- de permettre d'identifier des professionnels qui livrent près de chez vous

- et de donner des indication sur la qualité, le prix et les services.