Devis bois et granulés

Devis poêle et insert

26 juil. 2022

Vous avez dit "embargo" ?

 Voici le genre de message qu'on n'aime pas trop recevoir et on n'espère ne pas être les seuls en ces temps d'approvisionnements compliqués :

message : Objet : Proposition de la livraison du bois granulés.

Bonjour,
Je suis un intermédiaire particulier et j’ai une proposition pour votre activité de vente de bois granulés.
Il est possible à vous livrer de bois granulés en grande quantité. Les codes : 4401310000 et 4401320000.
Producteur : (ami Russe)
Matières premières : bois du Russie
La couleur : blanc
Humidité générale : 7,4%
La chaleur la plus élevée de combustion pour l'état sec : 4794 kcal/kg
La chaleur la plus élevée de combustion pour l'état de travail : 4441 kcal/kg

Si ça vous intéresse je vous enverrai plus des détails et je vous demande quelle quantité vous êtes prêt avoir et à quel prix.

7 juil. 2022

Décisions provisoires

Les prix changent régulièrement, et l'afflux de demandes ne permet pas aux professionnels  de maintenir a jour les tarifs affichés sur Bois-de-Chauffage.net.

Si la situation est compréhensible, il est néanmoins délicat d'afficher des informations erronées.



Pour faire face à cette situation exceptionnelle : 

- nous allons afficher le message suivant sur toutes les pages de résultat


- nous nous interrogeons quant à l'intérêt de proposer des demandes de devis groupées (qui ne visent pas spécifiquement une entreprise)

Les professionnels ont ils le temps de gérer toutes ces demandes en vrac ? Ne vaut il pas mieux qu'ils aient le client directement au téléphone quand cela est possible ?

Bref on se réserve la possibilité de bloquer provisoirement ce service :



On espère que la situation reviendra bientôt à la normale.

27 juin 2022

Filière sous tension...

 

J'ai eu plusieurs professionnels au téléphone ce jour
et voici ce que 2 d'entre eux me disent :

le 1er :
"On est fin juin et j'ai autant de demandes qu'en Novembre. C'est du délire".

Le 2e :
"les tarifs ont trop augmenté, je préfère arrêter pour le moment"
et voici ce qu'il écrit sur son site Internet :



Pour finir sur une note un "poêle" humoristique (ou sarcastique comme vous préférez) :
On a longtemps écrit qu'il était judicieux d'acheter son bois au printemps pour lui laisser le temps de sécher... Et bien nous voila servis  ! ;)




11 mai 2022

Et la politesse ?!

 

Dans les demandes d'ajouts de commentaires, nous recevons trop souvent des demandes totalement dénuées de politesse comme celle ci





Pas de "bonjour", pas de "svp" ou "merci" ...
A quoi cela sert il quand on parle à des robots...car je dois être un robot et le distributeur qui le reçoit aussi.

Ajoutons qu'avant d'arrivés là, il a fallu que Marjorie et les autres cliquent sur un bouton " ajouter un commentaire" (c'est un commentaire cela ???) et évitent ce message d'avertissement. :

"(ATTENTION Les commentaires servent uniquement à donner un avis !

Si vous avez des questions ou besoin d’un devis,
appelez le professionnel concerné directement)"


Le client roi...le tout , tout de suite... Le moi d'abord 

Bon voilà je suis agacé, et un peu inquiet...
Signé : Un Robot

Un bois doit être sec de sève !

 



On parle beaucoup de la nécessite d’utiliser du bois sec pour assurer une combustion de qualité, vecteur de performances, d‘économies, et de respect de la qualité de l’air.


Mais, qu’est-ce que du bois sec ?


Selon le sens commun, du bois sec signifie du bois qui a séché à l’air libre, idéalement entre 18 et 24 mois après son abattage.


Mais ce n’est pas tout ! La condition essentielle, primordiale et même plus importante que celle du temps de séchage après abattage, est que le bois doit être sec de sève !


Comme le soulignait Christophe Magnani qui vend du Bois de chauffage dans les departements78 92 91 et 28, on oublie un peu vite l’importance d’utiliser du bois de chauffage qui a été abattu hors sève, ce qui correspond environ à une période qui va de fin octobre à début février…(et si possible en lune descendante).



Qu'est-ce qu'un bois hors sève ?


Avec l’automne, les feuilles tombent, la photosynthèse s’arrête. « Le moteur est coupé » pour prendre une image commune. 

Avec le froid et les jours qui raccourcissent, les arbres se mettent à vivre au ralenti et conservent la sève pour leurs besoins essentiels. Pour se protéger, ils gardent alors la sève dans leurs racines.


« Un abattage en période hors sève est une condition sine qua non de qualité » dit Christophe. « Quand le bois est abattu en pleine sève (printemps/été), la quantité de sève présente dans le bois est importante et il met alors beaucoup de temps à sécher ! On aura beau avoir du bois avec 18 à 24 mois de séchage, cela ne fera pas bien le boulot.  Le bois va mousser, charbonner, fumer beaucoup. Il aura du mal à faire des flammes. 

Si cela vous arrive avec du bois « sec », ça veut dire qu’il a été coupé en pleine sève. Bref on peut avoir du bois sec…humide ! »


Pourquoi préférer du bois de chauffage issu d'un arbre abattu hors sève ?


La sève c’est surtout de l’eau, donc, moins il y a de sève dans le bois au moment de l’abattage, moins il sera humide dès le départ (Pour le peuplier, une étude montre qu'il y a un différentiel de 15% d'humidité en plus : on passe de 50% quand l'arbre vient d'être abattu hors sève à  65%). 

Par ailleurs la sève contient du sucre et colle, elle s'élimine donc mal. Un bois abattu en sève sèche bien plus difficilement qu’un bois abattu hors sève et qui a pris la pluie. Il faudra plus de temps de séchage pour que ce bois soit bon à consommer.



Comment savoir si on achète du bois hors sève ?


Si le professionnel est un exploitant forestier, il connait les conditions d’abattage et saura répondre à la question. 

Si c’est un revendeur, c’est pas gagné car "tout le monde fait tout et n'importe quoi désormais". Mais la question mérite d'être posée !  



Si on en doutait : voilà une raison de plus de respecter les cycles naturels ...



9 mai 2022

Bois & Granulés : Une saison sous tension

La saison 2021/22 a été compliquée en terme d'approvisionnement :
La demande a été en forte hausse et de façon continue.

Résultat des courses :
- les prix sont en hausse (d'habitude ils baissent en basse saison)
- les distributeurs vendent mais ont à peine le temps de reconstituer leurs stocks
- les fabricants n'ont pas de stock.


Au nouveau international, on observe : - La hausse des matières premières et de l'énergie (impliquant la hausse des frais de transport)
- L'arrêt des importations de bois et de granulés venant de Russie et d'Ukraine
- et la hausse de la demande liée au fait que certains marchés (Italie, Allemagne...) doivent soudain sortir de leur dépendance au gaz russe...
...tout cela concourt à des tensions sur l'approvisionnement et le prix des granulés qui viennent s'ajouter aux tensions déjà observées cette saison.

Du coup n'attendez pas le dernier moment pour acheter la quantité de granulés dont vous avez besoin : ni plus, ni moins. Et les professionnels devront s'assurer de ce dernier point en privilégiant leurs clients habituels je suppose.