Devis bois et granulés

Devis poêle et insert

17 sept. 2021

Chèque Energie : une rallonge de 100€

 




Le gouvernement a annoncé qu'il allait verser 100€ de chèque énergie supplémentaire en décembre à l’ensemble des 5,8 millions de ménages qui ont déjà bénéficié du chèque énergie au printemps 2021.

Une bonne surprise pour les ménages concernés. Et rien à faire, il leur sera envoyé directement.


https://www.ecologie.gouv.fr/cheque-energie-exceptionnel-100-euros-fin-lannee-aider-menages-plus-modestes

31 août 2021

Les prix moyens du bois


Le CEEB vient de publier les prix moyens constatés pour le bois énergie lors du 2e trimestre 2021


- Prix du granulé vrac  à la tonne livré par 5 tonnes jusqu'à 50 km :
271€ (stable sur 12 mois)

- Prix du granulé en sac à la tonne par palette pour un enlèvement chez le distributeur :
294€ (+3% sur 12 mois)

- Prix du bois buche sec (H1) en 50 cm par stère en vrac :
62€ (+3% sur 12 mois)
contre 83.5€ en palette (+7% en palette).

Le bois énergie s'en sort bien dans un contexte de hausse généralisée du prix des matières premières. 

Si cela plaira aux consommateurs, les professionnels vont s'inquiéter de voir leurs marges être rognées à nouveau. Heureusement la saison 2020/21 a été globalement bonne. 

On souhaite à toute la filière qu'il en sera de même pour la saison 2021/22 qui a commencé.
Bonne rentrée à tous !

27 juil. 2021

Un plan d'action pour un chauffage au bois plus propre

Le gouvernement vient de faire entrer en vigueur un plan d'action visant à réduire de 50% les émissions de particules fines liées au chauffage au bois d'ici 2030.

C'est un objectif ambitieux qui est porté par plusieurs initiatives et pour les lister nous reprenons l'article que nous avons publié sur ce site


  - LE REMPLACEMENT DE 600.000 FOYERS D’ICI 2025 

Ce sont les aides déjà existantes (Ma Prime Renov, C2E, Fonds Air Bois) qui devraient inciter les particuliers à remplacer leur ancien appareil non performant, le Ministère rappelant que ces aides "peuvent représenter jusqu'à 90 % du coût d'achat d'un équipement plus récent pour des ménages modestes ". 

 La nouveauté ne viendrait donc pas des aides mais plutôt :
* d'un plan de communication sur ces aides
* de nouvelles recommandations dans le diagnostic de performance énergétique (DPE). 


  - LA PROMOTION DE BONNES PRATIQUES 

* l’utilisation de combustibles de meilleure qualité, notamment du bois plus sec pour les poêles a bois. « Il s'agit ainsi de s'assurer que le bois combustible vendu a été suffisamment séché avant d'être mis à la vente, ou, le cas échéant, que les distributeurs fournissent des recommandations à l'acheteur sur les conditions de séchage appropriées avant son utilisation », détaille le ministère. Cela passera par un label de qualité "unique national" qui sera créé dans les 12/18 prochains mois (sans préciser si cela concerne France Bois Buche) 

 * le ramonage obligatoire


  - DES MESURES PLUS DRASTIQUES DANS LES ZONES PLUS TOUCHÉES 

Dans les zones couvertes par un plan de protection de l’atmosphère (PPA) les préfets pourront interdire l'utilisation des appareils à foyers ouverts qui sont les plus émissifs ou bien ils pourront "conditionner l'installation de nouveaux appareils" (performants). 


    - UN DÉCRET À VENIR QUI INTERDIRA LES CHEMINÉES À FOYER OUVERT DANS LES BÂTIMENTS NEUFS À PARTIR DE SEPTEMBRE 2022. 

 En route (en marche devrait on dire?) vers un chauffage au bois plus performant donc plus propre !
Nul doute que cela devrait impacter notre métier et le marché.

31 mai 2021

Bilan de la journée BOIS-ÉNERGIE 2021

 


Nous nous permettons de recopier le bilan de la Journée Bois Energie 2021 (JBE)  dont le résumé a le mérite d'être clair :

« Il faut aller 2 à 2,5 fois plus vite pour atteindre les objectifs que la France a adoptés »




A l’occasion de la deuxième Journée Bois-Énergie, qui a eu lieu en visioconférence le 18 mai dernier, le public ainsi que les différentes parties-prenantes ont pu témoigner, échanger et  répondre aux questions sur la première énergie renouvelable de France. La participation à cet évènement - près de 900 inscrits et 730 connexions, une moyenne de 300 connexions par table-ronde et plus de 1600 visionnages au total - atteste de la vivacité des enjeux liés au boisénergie.

En plus des acteurs de la filière, cette JBE 2021 a ainsi attiré des publics variés : 16% de collectivités, 12% d’institutionnels, 3% de journalistes et 2% d’associations environnementales. Et tous font le même constat : tous les feux sont au vert, il faut maintenant accélérer !



La ressource est là, et la filière bois-énergie reste attentive à sa gestion . 

Les participants à la table ronde « Ressources » s’accordent à dire que « les objectifs que s’est fixée la France en termes de production de chaleur renouvelable à partir de biomasse sont ambitieux (augmentation entre 30 et 40 % d’ici 2028). Ils sont basés sur des études de disponibilités de la ressource qui permettent de s’assurer que les prélèvements restent en dessous de l’accroissement naturel de la forêt. » (Emilie Machefaux, ADEME), mais que « les disparités régionales sont importantes, dues à une couverture forestière hétérogène sur le territoire. Les objectifs ne sont pas atteignables dans toutes les régions de la même façon. Il faut aussi raisonner localement. » (Nathalie Korboulewsky, INRAE). Il est également important de rappeler que « le bois-énergie est un sous-produit de la forêt, qu’on ne plante pas de forêts pour faire du bois de chauffage.



L’exploitation forestière cible le bois d’oeuvre. Dans les petites propriétés privées, le bois-énergie rentabilise l’exploitation forestière. Il garantit la pérennité de la ressource sur le long terme » (Éric Boittin, EFF). C’est ce qui conduit les participants à insister à la fois sur l’importance de la gestion durable des forêts dans « le contexte d’incertitude (sécheresses, insectes…) qui pèse sur le rôle des forêts dans l’atténuation du changement climatique » (Sarah KHATIB, FNE) et, d’autre part, sur le fait qu’« Il faut aussi aller chercher d’autres gisements, des sous-produits de l’industrie/agricoles, plus le bois déchet pour alimenter les chaufferies bois » (Emilie Machefaux).



Le renouvellement du vieux parc d’équipements domestiques va être accéléré.


« La part du chauffage collectif dans l’ensemble des émissions est inférieure à 1%. » : comme l’explique Benjamin Cuniasse (CITEPA), la réduction des émissions de particules fines passe majoritairement par l’interdiction des foyers ouverts et le remplacement des vieilles installations individuelles. Les fabricants ont fait d’énormes progrès technologiques : « en 15 ans, les émissions à particules ont été divisées par 10 sur les appareils individuels ; moins significatifs sur les chaufferies collectives car ils étaient meilleurs au départ

Aujourd’hui on leur en demande toutefois plus, comme brûler d’autres types de bois tel le bois déchets avec la même exigence de performances. » (Yann Rogaume, Université de Lorraine). « La  règlementation européenne EcoDesign sur les chaudières, qui entrera en vigueur le 1 janvier 2022 pour les appareils indépendants (poêles) est déjà en application depuis le 1er janvier 2020.


Cela a permis l’arrêt de la vente de chaudières non performantes. Les progrès réalisés par les constructeurs entre 2005 et 2020 sont énormes : les rendements sont passés de 60 à 90% et les émissions de particules de 180 à 16 mg. » (Eric Trendel, SFCB / HS). « Les Plans de Protection de l’Atmosphère (PPA) notamment dans les zones les plus denses sont des outils incontournables pour travailler sur la qualité de l’air. Il faut poursuivre les incitations au renouvellement en commençant par supprimer les appareils les plus vieux comme en Allemagne » (Aymeric de GALEMBERT, Président du Groupe Seguin, Co-Président de la commission Chauffage au bois domestique du Syndicat des Energies Renouvelables (SER).



De plus en plus de collectivités locales impliquées et motrices.


Pour les territoires, notamment ruraux, le bois-énergie présente de nombreux avantages. C’est un moyen de valoriser la ressource locale et de produire une énergie aux coûts maitrisés : « Au début, les exploitants des forêts, et notamment les petits exploitants, ne croyaient pas au bois-énergie. Mais la filière s’est très bien développée grâce à l’amélioration et à la constance de la qualité, désormais acquise. De plus, l’utilisation très locale a permis des prix compétitifs car les coûts de transport étaient réduits », explique Michel Feyrit, Président du SIPHEM, et « aujourd’hui on va plus loin, le bois-énergie est une action forte de leur plan climat-énergie intégré à un programme incluant économie d’énergie, usages du bois construction et Énergie, jusqu’au développement du label carbone ». « La lutte contre la précarité énergétique est un atout à faire valoir » pour Stéphane Magot, Président du SYDED du Lot, acteur de longue date du bois-énergie, avec comme point de départ la valorisation des bois déchets et la solidarité tarifaire qui aboutit aujourd’hui à 15 réseaux de chaleur. « Le bois énergie est en dehors du champ de la spéculation mais le prix bas actuel des énergies fossiles rend plus difficile la compétitivité des solutions réseaux de chaleur renouvelable. »


Pour Michelle Laborie, Adjointe au Maire d’Aurillac en charge de la Transition Écologique et de Défi Climatique, «il faut une grosse volonté politique et s’appuyer sur les structures locales, comme les animateurs bois-énergie, qui connaissent bien le sujet et le tissu local. La réflexion avancée du premier réseau de chaleur date de 2011. Aujourd’hui, le réseau de chaleur de la ville d’Aurillac c’est 22 km de long, 50 GWh/an livrés et 75 sous-stations. C’est un projet assez important. On a été débordé par l'engouement, les habitants sont vraiment demandeurs, les bailleurs sociaux également. »


Conclusions

Et Stéphane Magot de conclure cette table ronde : « Les solutions bois-énergie qui sont vertueuses sur le plan environnemental mais aussi sur le plan social et économique doivent être encouragées et aidées par l’État. Il est important que ce soient les collectivités qui portent les projets de réseaux de chaleur. La volonté de la région Occitanie de devenir une région à énergie positive sera une opportunité pour de nouveaux financements pour suppléer le financement du Fond chaleur pour les petits réseaux de chaleur. Il faut se donner les moyens pour avoir une vision globale. »


Plus d'infos sur https://cibe.fr/18-mai-2021-journee-bois-energie-2eme-edition-digital/

27 avr. 2021

Les ventes de bois et de granulés en 2021






En se basant sur les seules statistiques de Bois-de-Chauffage.net, voici nos impressions quant au niveau d'activité du secteur ces derniers mois :


En moyenne, on a compté +86% de visiteurs en Janvier par rapport à l'an dernier et +75% sur Février (avec un forte baisse à partir du 16 février liée aux vacances). Le début d'année a donc été très positif pour les vendeurs de bois énergie. 

Une crainte de pénurie de granulés s'est même faite ressentir à certains endroits mais elle ne s'est pas confirmée. 

Le mois de Mars a été correct avec un maintien du niveau d'activité jusqu'au 22 Mars (période de vacances et de douceur printanière) alors qu'il avait flanché dès le 08 Mars en 2020.


Le mois d'Avril a été très bon avec une activité double de celle de l'an dernier : la faute au confinement et la vague de froid sans doute.



Ces chiffres qui sont très partiels mais qui donnent la tendance je pense (faute de chiffres sur les ventes de bois et granulés), sont à mettre en relation avec les ventes d'appareils de chauffage au bois dont nous parlons ici sur notre site 

D'après l'étude Observ'er, l'année 2020 a été catastrophique du fait de la pandémie (-16% de ventes d'appareils). A noter cependant que les poêles à bois -13% s'en sortent mieux que les poêles à granulés -18% ce qui est assez nouveau. 

Les fabricants de poêles et chaudières avec lesquels nous sommes en contact indiquent que l'année 2021 a commencé très fort : Les ventes sont en nette hausse, les français sont toujours à la recherche de confort et de plaisir, d'autant plus s'il est associé à des économies et des aides publiques.


Il y aura donc toujours de nouveaux clients à satisfaire ...(avec des combustibles et un service de qualité ;)


20 avr. 2021

Consultation publique sur le chauffage au bois et bonnes pratiques



La consultation publique sur le chauffage au bois lancée par le ministère de la Transition écologique dont nous parlons ici, est l'occasion de prendre conscience des enjeux liés à l'utilisation du bois comme source de chauffage et de retrouver les conseils clés que nous partageons régulièrement :

- utiliser un bois sec
- allumer le feu par le haut
- entretenir son installation, notamment par un ramonage régulier  (voir le site alloramonage.fr )
- utiliser un appareil performant.


Bon nombre de journaux profitent de cette consultation publique pour publier des articles reprenant ces conseils clé.

C'est le cas avec La Depeche et Maxi par exemple. Il est probable que ce ne soit que le début car le Ministère via l'Ademe va sans doute débloquer des budgets pour sensibiliser les particuliers
aux bonnes pratiques. 

On espère juste que le bois énergie ne sera pas "criminalisé"... car les émissions de particules issues du chauffage au bois :
1- ne doivent pas être l'unique objet d'attention (le climat est un enjeu vital, l'autonomie energetique et l'emploi cela compte aussi)
2- et ces émissions ont déja beaucoup diminué (de 63% depuis 1990 d'après le CITEPA) !


Il faudra progresser en mettant en oeuvre ces bonnes pratiques et en incitant le renouvellement des 15 % de foyers ouverts et 36 % de foyers fermés antérieurs à 2002 qui émettent 80 % des particules fines issues du chauffage au bois.


9 févr. 2021

Les 7 points clés pour un chauffage au bois efficace et propre


Voici une petite piqure de rappel sur les bonnes pratiques pour se chauffer au bois :


1/ Utiliser un combustible de qualité (sec)

2/ Utiliser un appareil performant

3/ En achetant un appareil à la bonne puissance

4/ fonctionnant avec des conduits correctement installés

5/ avec une arrivée d'air suffisante

6/ En l'allumant par le haut

7/ avec un ramonage régulier.

A vous de jouer ;) !