Devis bois et granulés

Devis poêle et insert

11 mai 2022

Et la politesse ?!

 

Dans les demandes d'ajouts de commentaires, nous recevons trop souvent des demandes totalement dénuées de politesse comme celle ci





Pas de "bonjour", pas de "svp" ou "merci" ...
A quoi cela sert il quand on parle à des robots...car je dois être un robot et le distributeur qui le reçoit aussi.

Ajoutons qu'avant d'arrivés là, il a fallu que Marjorie et les autres cliquent sur un bouton " ajouter un commentaire" (c'est un commentaire cela ???) et évitent ce message d'avertissement. :

"(ATTENTION Les commentaires servent uniquement à donner un avis !

Si vous avez des questions ou besoin d’un devis,
appelez le professionnel concerné directement)"


Le client roi...le tout , tout de suite... Le moi d'abord 

Bon voilà je suis agacé, et un peu inquiet...
Signé : Un Robot

Un bois doit être sec de sève !

 



On parle beaucoup de la nécessite d’utiliser du bois sec pour assurer une combustion de qualité, vecteur de performances, d‘économies, et de respect de la qualité de l’air.


Mais, qu’est-ce que du bois sec ?


Selon le sens commun, du bois sec signifie du bois qui a séché à l’air libre, idéalement entre 18 et 24 mois après son abattage.


Mais ce n’est pas tout ! La condition essentielle, primordiale et même plus importante que celle du temps de séchage après abattage, est que le bois doit être sec de sève !


Comme le soulignait Christophe Magnani qui vend du Bois de chauffage dans les departements78 92 91 et 28, on oublie un peu vite l’importance d’utiliser du bois de chauffage qui a été abattu hors sève, ce qui correspond environ à une période qui va de fin octobre à début février…(et si possible en lune descendante).



Qu'est-ce qu'un bois hors sève ?


Avec l’automne, les feuilles tombent, la photosynthèse s’arrête. « Le moteur est coupé » pour prendre une image commune. 

Avec le froid et les jours qui raccourcissent, les arbres se mettent à vivre au ralenti et conservent la sève pour leurs besoins essentiels. Pour se protéger, ils gardent alors la sève dans leurs racines.


« Un abattage en période hors sève est une condition sine qua non de qualité » dit Christophe. « Quand le bois est abattu en pleine sève (printemps/été), la quantité de sève présente dans le bois est importante et il met alors beaucoup de temps à sécher ! On aura beau avoir du bois avec 18 à 24 mois de séchage, cela ne fera pas bien le boulot.  Le bois va mousser, charbonner, fumer beaucoup. Il aura du mal à faire des flammes. 

Si cela vous arrive avec du bois « sec », ça veut dire qu’il a été coupé en pleine sève. Bref on peut avoir du bois sec…humide ! »


Pourquoi préférer du bois de chauffage issu d'un arbre abattu hors sève ?


La sève c’est surtout de l’eau, donc, moins il y a de sève dans le bois au moment de l’abattage, moins il sera humide dès le départ (Pour le peuplier, une étude montre qu'il y a un différentiel de 15% d'humidité en plus : on passe de 50% quand l'arbre vient d'être abattu hors sève à  65%). 

Par ailleurs la sève contient du sucre et colle, elle s'élimine donc mal. Un bois abattu en sève sèche bien plus difficilement qu’un bois abattu hors sève et qui a pris la pluie. Il faudra plus de temps de séchage pour que ce bois soit bon à consommer.



Comment savoir si on achète du bois hors sève ?


Si le professionnel est un exploitant forestier, il connait les conditions d’abattage et saura répondre à la question. 

Si c’est un revendeur, c’est pas gagné car "tout le monde fait tout et n'importe quoi désormais". Mais la question mérite d'être posée !  



Si on en doutait : voilà une raison de plus de respecter les cycles naturels ...



9 mai 2022

Bois & Granulés : Une saison sous tension

La saison 2021/22 a été compliquée en terme d'approvisionnement :
La demande a été en forte hausse et de façon continue.

Résultat des courses :
- les prix sont en hausse (d'habitude ils baissent en basse saison)
- les distributeurs vendent mais ont à peine le temps de reconstituer leurs stocks
- les fabricants n'ont pas de stock.


Au nouveau international, on observe : - La hausse des matières premières et de l'énergie (impliquant la hausse des frais de transport)
- L'arrêt des importations de bois et de granulés venant de Russie et d'Ukraine
- et la hausse de la demande liée au fait que certains marchés (Italie, Allemagne...) doivent soudain sortir de leur dépendance au gaz russe...
...tout cela concourt à des tensions sur l'approvisionnement et le prix des granulés qui viennent s'ajouter aux tensions déjà observées cette saison.

Du coup n'attendez pas le dernier moment pour acheter la quantité de granulés dont vous avez besoin : ni plus, ni moins. Et les professionnels devront s'assurer de ce dernier point en privilégiant leurs clients habituels je suppose.

14 avr. 2022

Nouveau décret sur la vente de bois bûches

 Dans le cadre de la Loi Climat et Résilience  article L.222-6-2 du code de l’environnement , en vue de limiter les émissions de particules dans l’air et préserver la qualité de l’air, un arrêté définissant les critères techniques et les devoirs d’informations est en projet concernant la vente de chauffage au bois.

Le projet de décret était consultatif en Janvier 2022. Sa publication est annoncée pour Septembre 2022 , elle implique :

une information obligatoire, sur le lieu de vente et sur la facture, de la nature du combustible utilisé, de son taux d’humidité, et de la mention « prêt à l’emploi » (si le taux d’humidité est inférieur à 23%), ou « à sécher avant emploi »  au delà de 23%;


pour les bûches, des recommandations sur les bonnes pratiques relatives au dimensionnement et à l’écorçage des bûches, à la technique d’allumage du feu, et à la protection vis à vis de l’humidité ;


pour les bûches « à sécher avant emploi », une information relative à la nécessité de stocker ce combustible sous un abri ventilé, à la durée nécessaire de stockage du combustible avant emploi en cas de séchage naturel pour atteindre un taux d’humidité sur masse brute inférieur ou égal à 23%, et aux conséquences sur les émissions de particules et l’efficacité énergétique qu’aurait une combustion sans avoir atteint ce taux d’humidité.


Le projet d’arrêté entrerait en vigueur 1 an plus tard en septembre 2023.

Potentiellement, c'est lourd de sens !
Ce projet fait la part belle aux industriels...mais va dans le sens de la qualité.
A voir comment les petits distributeurs indépendants vont se saisir de cette nouvelle obligation (charges).
Peut être pourrons nous y un moyen de se démarquer du marché gris ? 


Source :

https://www.vie-publique.fr/consultations/283177-projet-decret-et-arrete-informations-combustibles-solides-chauffage

5 avr. 2022

Pas le temps de souffler !

Habituellement le mois de Mars annonce la fin de saison si le mois de Février  ne l'a pas déjà fait.

Cette année, c'est bien différent :
 Si le mois de Février a été a peu près calme avec les vacances scolaires, ou disons que la croissance de la demande a été plus raisonnable, force est de constater que la demande explose en Mars.

Le trafic sur Bois-de-chauffage.Net a plus que doublé par rapport au mois de Mars  2021 !

Bien sur le contexte est différent :
- pas de confinement
- une hausse du cours du gaz de +65% s'il n'y avait pas un bouclier tarifaire
- hausse du prix du fioul domestique (autour de 1.45€/l au moment ou j'écris ces lignes) soit +100% par rapport au prix habituel (devrai je dire "ancien").

Alors les acteurs de la filière n'ont pas le temps de souffler.
Mais il va bien falloir laisser les industriels et les distributeurs refaire leurs stocks !




Un site Internet dédié aux arnaques liées à la vente de bois en ligne

Voici l'adresse de ce site si vous êtes concernés : 

https://www.granulesdebois.org/

Rendez vous aussi sur le site Service-Public.fr - dans le menu cherchez "Justice" puis "Arnaque (Thésée)" 




3 déc. 2021

Observatoire des prix du bois sur le 3e trimestre 2021


 



En cette période de tension sur les prix des énergies (et pas que...)
il est intéressant de regarder les relevés du CEEB pour le 3e trimestre 2021 qui sont publiés à cette adresse:
https://observatoire.franceboisforet.com/wp-content/uploads/2014/06/CEEB-2021-T3-Site-CEEB.pdf

Les résultats concernant le bois énergie se trouvent en toute fin du document.

- Prix du bois bûche en vrac : Variable selon taille et séchage , ex. 62€ du stère en 50 cm (la taille la plus populaire), variation non linéaire mais contenue autour de + 4% par rapport à l'année dernière

- Prix du bois Buche livré en palette : 91€ du stère en moyenne, avec une hausse moyenne de +7%


- Prix des granulés prix départ 1 tonne en sac : 306€ soit +7% 


A noter :
Si la hausse est sensible sur 1 an, elle reste mineure comparée aux prix de 2012/2013. On peut donc parler de stabilité même s'il y a bien une tension qu'on pense/espère passagère.