Devis bois et granulés

Devis poêle et insert

27 juin 2019

Les prix 2018 du bois énergie vus par l'ADEME

Comme chaque année, l’ADEME publie de nouveaux chiffres autour du marché du bois de chauffage. 3 éléments ont particulièrement retenus notre attention. 


Le bois énergie toujours aussi compétitif par rapport aux autres sources d'énergie.

En 2018, le bois bûches comme source d’énergie principale reste la solution la plus économique quelle que soit la taille de bûches utilisée.

Les granulés de bois arrive juste derrière mais son prix au kWh double par rapport à celui du bois bûche et atteint 6,6 centimes d’€ contre 3,6 centimes d’€ seulement en moyenne pour les bûches.

Le gaz naturel et le bois densifié quant à eux sont au coude à coude avec respectivement 7,3 et 7,8 centimes d’€ par kWh. A noter que comparé au gaz naturel, la consommation de bois densifié est marginale et reste un source d’énergie souvent utilisée en complément du bois bûches.

Le trio de tête est occupé par le fioul domestique, le propane, et pour finir l’électricité, tous au dessus des 10 centimes d’€ le kWh, voire jusqu’à 16 centimes le kWh pour l’électricité.


 
Source ADEME Combustible bois et biomasse 


Augmentation modérée du prix du « bois énergie » par rapport aux autres sources d’énergie.

Depuis 1 an, la plus forte croissance du prix du kWh est réalisée par le bois bûches avec + 3%.
Une augmentation de seulement 1% pour le granulé et même une baisse de 1% enregistrée sur le bois densifié.

Cependant, depuis 2011 c’est le granulé qui enregistre la plus forte augmentation avec + 17%, en particulier entre 2011 et 2012 avec un bon de près de + 10%. Même chose pour le bois bûche avec une hausse de 9% du prix du kWh entre 2012 et 2013. Cette croissance se poursuivra encore 2 ans.

2015 marque la rupture et les prix se stabilisent pour le granulé comme pour le bois bûche. Les principales raisons de cette baisse sont liées aux conditions climatiques mais aussi au maintien de la compétitivité quand les énergies domestiques concurrentes s’orientent à la baisse.

Le prix du bois densifié quant à lui reste relativement stable en 7 ans, ne dépassant pas les 8% d’augmentation depuis 7 ans.

En comparaison, entre 2017 et 2018 le gaz naturel enregistre une hausse de 7%, et le fioul de 17% ! Quant à l’électricité, seulement 3% de hausse mais souvenez-vous que le prix de son kWh est presque 5 fois plus élevé que celui du bois.


 
Source ADEME

3 critères principaux impactent le prix du bois bûches

Au-delà de la taille, d'autres éléments ont une incidence directe sur le prix moyen du bois bûche.

La zone géographique tout d’abord, selon la disponibilité plus ou moins forte de la ressource. De ce fait, les 3 premières régions dans lesquelles le prix du bois est le plus élevé sont la Bretagne, les Pays de la Loire et la région PACA.
Au contraire, source de matière première, les régions Bourgogne, France Comté et Limousin pratiquent les prix les plus bas.
Pour en savoir plus sur le boisement des différentes régions.

Vient ensuite l’impact de la livraison dont le prix est directement lié à la distance parcourue et aux quantités minimum exigées (généralement associées à des tarifs dégressifs).
98% des revendeurs de bois bûches indiquent proposer la livraison à leurs clients et seulement 8% de leur production est vendues sans livraison.

Pour finir, les essences et le taux d’humidité ont également un impact sur le coût final.
Les bois durs seront plus onéreux que les résineux. Même chose selon que le bois est acheté avec un taux d’humidité < à 20% ou s’il doit être séché (bois vert). En 2018, 87% du bois vendu présente un taux de séchage > à 1 an. Il faut compter 13€ d’écart par stère entre bois sec et à sécher.

Pour en savoir plus


Aucun commentaire: