Devis bois et granulés

Devis poêle et insert

2 avr. 2018

Le chèque Energie, c'est parti ! Pour la chauffage au bois aussi...

Testé depuis un moment dans quelques zones de France, le chèque énergie a été étendu à toute la France en Mars 2018. Ce sont près de 4 millions de foyers défavorisés qui vont pouvoir en profiter. Nous reprenons ici la présentation qu'en a fait France Bois Bûche, un groupement de 200 fournisseurs de bois de chauffage en France engagés dans une démarche de qualité :


 "QU’EST-CE-QUE LE CHEQUE ENERGIE ?

 Rappel, le chèque énergie est un dispositif issu du plan de lutte contre la précarité énergétique, prenant la forme d’une aide aux foyers à bas revenus.

Ce chèque est utilisable chez tout fournisseur d’énergie, ce qui inclut bien entendu le bois ! Les particuliers peuvent ainsi profiter de cette opportunité pour se chauffer efficacement avec une énergie renouvelable et ainsi se tourner vers un professionnel du bois de chauffage pour dépenser cet argent.


  POURQUOI ACHETER DU BOIS AVEC LE CHEQUE ENERGIE ?

- Obtenir 2 à 3 fois plus d’énergie pour le même montant. Vous avez le choix : couvrir un seul mois d’électricité, 2 mois de gaz/fioul ou 3 mois de bois de chauffage, à quantité d’énergie équivalente. Le bois est en effet moins cher lorsqu’on regarde son prix par rapport à son contenu énergétique : 15c€/kWh pour de l’électricité, 7 à 8 c€/kWh pour du gaz ou du fioul contre seulement 4 à 5c€/kWh en moyenne pour du bois ! Pour cela, il faut s’assurer que le bois est sec et bien calibré au moment de le brûler.

 - Avoir un impact positif sur l’environnement. En utilisant le bois dans de bonnes conditions et dans des appareils performants, vous utilisez une ressource naturelle renouvelable, n’émettez que peu de poussières et réduisez vos émissions de gaz à effet de serre.

 - Contribuer à l’économie locale. Le bois bûche est issu des forêts françaises. Son prix rémunère donc les sylviculteurs, les transformateurs et les distributeurs en France. C’est jusqu’à 4 fois plus d’emplois locaux !".


 A ceux qui vont le recevoir d'en profiter. Et si vous ne l'avez pas déjà recu sachez que les chèques devraient être envoyés jusqu'à la fin du mois d'Avril.

22 févr. 2018

Salon Bois Energie du 15 au 18 Mars




Comme chaque année, nous annonçons la tenue du salon Bois Energie.
Il aura lieu cette année du  15 au 18 mars  mais se tiendra cette fois à Grenoble.


Les 2 premières journées sont dédiées aux professionnels qui profiteront :
- des 200 exposants pour des RDV d'affaires,
- de conférences,
- et de démonstrations d'outils principalement à l'extérieur.

Puis le salon ouvrira ses portes aux particuliers les 17 & 18 Mars. Ils pourront appréhender
- la globalité de la filière bois d'où le slogan "De la forêt à la flamme"
- et "la magie du chauffage au bois".


Pour en savoir plus visitez le site www.boisenergie.com 
dont Bois-de-Chauffage.Net est partenaire.



22 janv. 2018

20 sept. 2017

Du rôle des combustibles bois dans la qualité de l'air...et de l'humidité du bois dans le rendement de l'appareil


Le SER a récemment publié un communiqué de presse donnant des pistes pour réduire les émissions de particules fines (PM2.5) qui nuisent à la qualité de l'air et contribuent parfois aux pics de pollutions.

Ces propositions d'améliorations sont les suivantes et je cite :

"- Poursuivre le renouvellement des appareils, grâce au Crédit d’Impôt Transition Energétique ou un soutien équivalent.
Selon les derniers chiffres de l’ADEME, le parc français d'appareils de chauffage domestique au bois se caractérise par 50 % d'équipements non performants (15 % de foyers ouverts et 36 % de foyers fermés antérieurs à 2002) qui émettent 80 % des particules fines issues du chauffage au bois. 

Développer les Fonds Air. Afin d’accélérer le renouvellement du parc et de diffuser largement les bonnes pratiques, l’ADEME a lancé un appel à manifestation d’intérêt à destination des collectivités pour les accompagner dans le montage de Fonds Air. Ces fonds visent à aider financièrement les particuliers disposant d’un appareil non performant (foyer fermé antérieur à 2002 ou foyer ouvert) pour qu’ils le renouvellent par un appareil labellisé Flamme Verte ou de performance équivalente. 

Réduire le taux de TVA à 5,5 % sur le combustible bois pour favoriser le bois de chauffage de qualité tels que les certifications et marques comme NF Biocombustibles solides, DINplus & ENplus et France bois Bûche. Il faut rappeler une fois encore que les essences et la qualité du bois sont déterminantes pour le fonctionnement optimal des équipements modernes : éviter l’utilisation de résineux et brûler du bois dont le taux d’humidité est inférieur à 20% permet d’obtenir le meilleur rendement et de préserver la qualité de l’air. Les bûches doivent être fendues pour être empilées plus facilement et rester sèches."  




Il est intéressant de noter que la qualité des combustibles est mise en avant.

Ces conclusions étaient basées sur une étude du CERIC (disponible ici) , laboratoire spécialisé dans le chauffage au bois (dont il convient de dire qu'il est lié au Groupe Poujoulat)

Notons d'ailleurs que le CERIC concluait aussi qu'il fallait " inciter les consommateurs à utiliser des combustibles de qualité " et proposait notamment
- une communication grand public,
- une réglementation dans les zones PPA,
- ou une incitation fiscale ce qui pourrait aussi avoir des effets très positifs dans la lutte contre le travail au noir qui ronge la filière bois énergie (et l'empêche de monter en qualité, bouffée qu'elle est par la recherche du prix bas).


Regardons de plus prés cette étude en nous focalisant sur certains constats :

- Constat 1: L’humidité n’est pas le seul paramètre caractérisant le combustible de qualité
Constat 2 : un combustible de qualité augmente le rendement de l’appareil et réduit les émissions de particules fines

De ces mesures on comprend que le rendement et la "propreté" de l'appareil augmentent drastiquement avec un bois de qualité (constat 2). L'etude conclue aussi que l'humidité n'est pas l'unique critère de qualité d'un combustible bois
Il est dommage d'en rester là : S'il faut un bois sec + fendu + écorcé, quel est l'impact de ces 3 critères pris un à un ?
L'étude ne le dit pas.


Constat 4 : La qualité des bois de chauffage commercialisés est très variable


Le taux d'humidité est effectivement très variable.
J'ai été assez surpris par le taux d'humidité de l'échantillon de grande surface, je ne sais pas si c'est une généralité mais ce cas est tout de même inquiétant.
La photo du combustible sec B est aussi étonnante, je vois rarement sur le marché du bois en rondins (sans aucune bûche fendue).




Constat 5 : Les différences de qualité des combustibles ont des impacts significatifs sur
les performances et la consommation des appareils.


Cette étude a le mérite de mettre en valeur l'impact d'un combustible de qualité, et pour le moins sec : Acheter un bois pas cher n'est simplement pas toujours rentable.
(Et là il faut  faire attention aux échelles utlisées dans l'image ci-dessous).

Si les échantillons analysées sont représentatifs,  on en conclue par exemple qu'un particulier achetant 7 steres de bois sec à 65€ du stere pourra payer jusqu'a 76€ pour un bois sec fendu et écorcé mais devra payer moins de 50€ pour un bois de mauvaise qualité. Bref on en a pour son argent.



Mais au délà de ces considérations strictement financières (centrées en fait sur le prix de revient du KH/W), il faut aussi garder en tête que la qualité du bois que l'on consomme aura un impact sur les émissions de particules fines et la qualité de l'air.

On comprend dès lors qu'il est important que les pouvoirs publics trouvent des moyens si possible incitatifs, pour pousser les particuliers à consommer des produits de qualité. 

Les professionnels de la filière bois énergie et les particuliers ont tous à y gagner !
Mais n'attendons pas les pouvoirs publics pour améliorer notre consommation de bois énergie...Chacun de nous peut à sa façon tenter d'améliorer la situation.


12 juil. 2017

Mise a jour de la section "Affiner la recherche"



Un site web c'est un millier de petites détails.

Bien sur, il y a les choses qu'on voit du 1er coup d'oeil : le design, le logo, les boutons cliquables...

Mais un site internet est aussi fait de milliers de petites choses : orthographe, ponctuation, fonctionnalités peu visibles, gestion des exceptions, promotion...

Récemment nous avons été amenés à modifier les conditionnements car un fabricant de bois a décidé de modifier le volume de ses palettes.

Grâce à un professionnel qui a eu la bonne idée de partager l'info avec nous, tous les professionnels du bois peuvent désormais indiquer dans leur espace, les volumes de palettes et les tailles de buches de leur choix.

De fil en aiguille, cela nous a amené à modifier le module "Affiner la recherche" des pages de résultat.

En affinant leur recherche les visiteurs pourront d'ici quelques jours chercher :
- toutes les offres en vrac , ou en palette (quel que soit leur volume), en petit conditionnement, en fagot
- toutes les tailles (sachant qu'une requête pour du bois en  33 cm permettra de voir aussi apparaître les offres en  30 cm)

Voilà ce que cela donne :

AVANT




APRES (dans quelques jours)



Alors oui, c'est peu de choses, mais ce sont toutes ces choses  qui forment un tout cohérent et qui rendent service au final (enfin on l'espère). Merci John!


Allez, bel été à tous !

Une catégorie de "Bois extra sec" avec "France Bois Buche"

La charte de qualité "France Bois Buche" évolue : Elle annonce la création d'une catégorie "Bois extra sec". Ce niveau de qualité ne pourra être indiqué par l'entreprise concernée que si le bois est au moment de la vente d'une humidité inférieure ou égale a 18% de la masse brute.

Cette catégorie vient compléter les 3 existantes : "bois vert", "bois mi-sec", "bois sec" (si l'humidité est inférieure à 25% voire moins dans certaines régions).

Elle marque une évolution en lien avec celle des appareils de chauffage au bois mais aussi celle des distributeurs de bois énergie qui commercialisent de plus en plus des bois séchés en séchoir.

A noter qu'il est possible de retrouver dans les résultats de recherche de l'annuaire Bois-de-Chauffage.Net les entreprises qui sont adhérentes à France Bois Buche via la rubrique "Affiner la recherche".








5 juin 2017

Normandie Eco Combustibles fait feu de tout bois pour innover et rendre service à ses clients






Interview de Mr Mantelet, fondateur Normandie Eco Combustibles, une société distributrice de bois énergie pas comme les autres voyez plutôt :


- Pouvez vous nous présenter votre société Normandie Eco Combustibles ?

Normandie Eco Combustibles propose aux particuliers, aux collectivités et aux professionnels un large choix de combustibles bois (bois buches, granulés, bois densifié) et accessoires pour les cheminées, les poêles, les inserts, les cuisinières et les chaudières fonctionnant soit au bois traditionnel ou soit à la bioénergie.
Nous livrons dans toute la Basse-Normandie avec nos propres camions spécialisés et équipés pour cette activité.


- Quand et comment avez-vous créé cette société ? Où en est-elle aujourd'hui ?

L’activité a été lancée en 2006, et en 2007 nous faisions l’acquisition de notre premier camion souffleur à granulés de bois. Très rapidement nous avons positionné notre activité sur la qualité, la disponibilité et la stabilité du prix tout au long de la saison.

Aujourd’hui Normandie Eco Combustibles est leader sur la région Basse Normandie (départements 14,50,61). La société est je crois connue et reconnue. Au fil des années de nouveaux services, équipements, et produits sont venus agrandir notre gamme.




- Justement, vous avez lancé de nombreuses solutions originales sur le marché. 
Parlons de ces solutions et commencons par le service de stockage. 
Vous proposez à vos clients de gérer leur stock en ligne via  http://www.gestockdrive.fr
Pouvez-vous nous en parler ?

Tout à commencer en étant à l’écoute des clients. Il y a 10 ans, le granulés de bois était très méconnu aussi bien des clients que des professionnels. Tous les jours nous apprenions notre métier.

Souvent les clients achetaient un poêle, et ils ne se rendaient pas compte de la place que prenait une palette de granulés dans leur garage. C’est pourquoi nous avons mis en place le service de stockage gratuit et très rapidement cette solution a répondu à l’attente de nombreux clients. Ce qui fait que nos concurrents directs nous ont copiés.

Au départ, le suivi du stock s’effectuait par écrit sur une feuille de suivi. Depuis 2 ans j’ai fait développé une application via un portail internet « GestockDrive », qui permet au client de suivre depuis chez lui, l’état de son stock, et surtout de sécuriser les données via une sauvegarde chaque nuit.


- Vous avez aussi lancé un site de vente en ligne www.prix-granules-bois.fr . Vous y vendez vos produits mais aussi des accessoires. Cela fonctionne t'il ?

Effectivement depuis 1 an et demi, Normandie Eco Combustibles s’est équipé d’une boutique de vente en ligne.

Outil indispensable de nos jours et surtout dans le futur, la nouvelle génération utilise ce moyen d’achat. Mais surtout cela m’a permis de développer mes ventes sur les produits que nous avons créés.

Notre produit phare, le Distri Granul’ a trouvé pleinement sa place sur cette plateforme qui me permet de le distribuer dans toute la France et dans certains pays d’Europe, à moindre coût.

De nouveaux produits vont arriver sur ce site, comme le Pez’ silo, jauge pour les silo à granulés en toile, ou le service de vente de conduits de cheminée avec une assistance pour le dimensionnement à la maison et au poêle installé.


 Distri granul



- Parlons de Distri Granul’ un appareil permettant aux particuliers de stocker des granulés chez eux. Pouvez-vous nous le présenter ?

 Toujours de la même manière, en écoutant les clients sur leur besoins. On me réclamait une réserve pratique et fonctionnelle pour stocker les granulés de bois. J’ai commencé à griffonner sur une feuille blanche plusieurs croquis et après quelques traits et coups de gomme, j’ai réussi à trouver un produit qui répondait aux attentes des clients.

Je me suis rapproché d’un industriel local en chaudronnerie et ensemble nous avons travaillé pendant un peu plus d’un an à faire évoluer le produit, et ainsi obtenir un produit qualité prix qui répondait à la demande.

Les ventes de ces derniers mois étant au delà de nos espérances, je pense que l’on peut dire que l’objectif a été atteint.


- Et Comment le commercialisez-vous ? Vous cherchez des distributeurs ?

Comme évoqué, mon point de vente leader est ma boutique en ligne.

Mais aujourd’hui, j’ai des installateurs qui présentent et vendent le Distri’Granul dans leur show room . Lorsque le client peut manipuler et toucher le produit et qu’il est bien mis en valeur, les ventes se font facilement.
Certains, pour se différencier des concurrents, offrent même le Distri granul’ à la place d’une palette de granulés de bois pour l’achat d’un poêle (au choix du client, granulés ou Distri granul’).





- La gestion du silo vous intéresse aussi...C'est la solution que vous venez de mettre sur le marché. Si vous voulez bien nous en dire plus...

 Pez’ Silo est un nouveau produit (créé par nous) pour aider les clients ayant un silo en toile à déterminer précisément ce qui leur reste à l’aide d’un indicateur qui a le rôle d’une jauge.

De la même façon, j’ai développé ce produit en rapport avec des contraintes clients, afin que le chauffage aux granulés de bois soit aussi simple à gérer que le fioul par exemple.

J’envisage déjà des évolutions avec une alerte par SMS ou mail.


- Travaillez vous sur d'autres idées ?

Oui et je suis convaincu de son avenir (les premiers chiffres nous donnent bon espoir) dans les prochains mois et années (en rapport à l’évolution de la construction) :  c’est le concept de la Remorqu’A box. 

Ce concept est simple, il est parti d’un produit inventé par la société Pellets packaging systèmes il y a quelques années, la « Pellet Box ».

Ce produit avait été lancé sur le marché par la société Euro Energies (Poujoulat). Mais trop précurseur par rapport au marché qui naissait, avec beaucoup de frein pour les distributeurs, une logistique compliquée : réception de la pellet box pleine, retour chez Euro énergies vide, plombage, documentation de suivi, ….

Aujourd’hui le marché ayant évolué, la Pellet box de 500 kg devient un produit qui répond aux nouvelles constructions avec une ou deux pellet box pour la saison de chauffe (maison de 100 m²).

Restait à régler le problème de livraison, et c’est là qu’intervient le concept de la Remorqu’A Box. Le client devient complètement autonome, il réserve par internet la Remorqu’A Box via le portail Gestock Drive. Le client vient chercher la Remorqu’A Box qui est prête avec une Pellet Box pleine. Une fois arrivé chez lui, la Remorqu’A Box a un système hydraulique pour remonter verticalement la Pellet Box et un tire palette pour ranger la Pellet Box à l’endroit prévu. Le client remet la Pellet Box vide sur la Remorqu’A Box et nous ramène le tout à l’entreprise.

Le client possède un silo propre, pratique, prenant moins de place qu’une palette de sac et surtout solide vis-à-vis des chocs extérieurs éventuels auquel un sac ne résisterait pas.
Un site est dédié à cette application www.remorqua-box.fr


- Vous êtes infatigable ! D'où vous vient cette envie ou ce besoin d'innover ?
Pensez-vous que les professionnels de la filière devraient s'en inspirer  ?


Je crois que j’ai ça dans mes gènes. Déjà très jeune, je bricolais pour améliorer telle ou telle chose. Et j’ai eu la chance d’avoir un père très bricoleur, ce qui m’a permis très rapidement d’utiliser toute sorte de matériels.

Quoi de plus valorisant que de trouver une solution à un problème et de voir des personnes utiliser votre invention.

Mon idéal serait de trouver un produit dont tout le monde a besoin, pour faciliter la vie de tous les jours, tout en se disant mais pourquoi on y avait pensé pas plus tôt.


- Ou cela va t'il vous mener ? Visez-vous la création d'un réseau France Eco Combustibles qui dépasse les frontières de la Normandie  ?

 Oui, le développement d’un réseau aurait 2 intérêts :
- le premier serait de faire connaître la gamme de nos produits
- et surtout cela aiderait au développement d’autres produits.
Encore beaucoup d’idées sont au stade de réflexion, de prototype, ou projet qui pourraient révolutionner notre métier.

Mais dans tous les cas, le nerf de la guerre reste toujours le même, le financement.