Devis bois et granulés

Devis poêle et insert

11 juil. 2013

Où en est le marché du bois printemps 2013 ?

Je me permets de vous faire profiter d'une partie de la newsletter de CFBL, Coopérative forestière Bourgogne Limousin qui vient d'envoyer l'édition de Juillet.


Si vous êtes professionnel, le contenu vous intéressera à coup sur et si vous êtes particulier, ces informations vous montreront à quel point la filière du bois de chauffage est tributaire du marché du bois au sens large et des marchés internationaux:


"Le marché est international et nous sommes tributaires de ce qui se passe ailleurs. Ainsi, le marché américain qui rebondit après des mois de profond marasme entraine à la fois une demande nouvelle et une moindre exportation sur d’autres destinations courantes, notamment l’Asie. De ce fait, la demande asiatique se tourne sur l’Europe offrant des débouchés pour des qualités difficiles à commercialiser sur place.
D’un autre coté, la situation est toujours assez compliquée chez nos voisins Espagnols et Italiens. Dans ce dernier pays, qui offrait des marchés à nos bois, notamment en peuplier, la crise persiste et la demande est très réduite. Bien sûr les conditions météo n’ont rien arrangé.

- Bois d’industrie : les usines ont des commandes mais pas de stock. Il en découle une forte demande, rassurante pour l’écoulement des petits bois.

- Bois énergie
: la demande va progresser dans les années à venir au vu des nombreux projets de taille qui se mettent en place. Ce nouveau débouché va autoriser des opérations sylvicoles sans frais ou à moindre coût (Dépressage, ouvertures de cloisonnements) et permettre de commercialiser des bois trouvant difficilement preneurs. C’est plutôt une bonne nouvelle pour les sylviculteurs !

- Bois d’emballage : là aussi la demande est soutenue, voire en légère progression et entraine une hausse des prix.

- Charpente :
  - Forte demande en Epicéa avec des prix fermes. Cette essence est en baisse de production sur notre région, la plupart des coupes se transformant en plantation de Douglas.
  - Bon niveau de demande en Douglas avec des cours attrayants. Seuls les prix des très gros bois (diamètre supérieur à 55 cm) sont à la baisse et au niveau des bois moyens. En effet, la demande standard est centrée sur des bois de diamètre à hauteur d’homme de 35 cm à 55 cm.
  - La demande de Chêne a également été forte en juin, avec des prix stables pour cause d’intempéries et par manque d’approvisionnement des usines.
  - Comme dit précédemment, le marché du Peuplier souffre de la crise chez nos voisins Italiens ou des dépôts de bilan ont en réduit la demande. Pour bénéficier du marché peuplier restant, qualité et réactivité sont exigées.
Globalement, la situation est plutôt satisfaisante et devrait se maintenir dans les mois à venir. Rien ne s’oppose à la réalisation des programmes de coupe prévus dans les documents de gestion. D’un coté, les chantiers de plaines qui permettront de reconstituer les stocks des industriels peuvent s’exploiter durant l’été et se faire dans de bonnes conditions, d’un autre, les prévisions de demande restant soutenues, les ventes d’automne peuvent se préparer sereinement."


Suivez l’actualité de CFBL et de la filière bois vue par cette coopérative sur le site internet http://www.cfbl.fr/FR/actualites/ 

Aucun commentaire: