Devis bois et granulés

Devis poêle et insert

21 mai 2013

Il y aura t'il du bois pour tout le monde ?



Dans la cadre du salon Bois Energie 2013 de Nantes, Jean-Marc Frémont de l'IGN est intervenu dans la cadre d'une conférence sur " l'Etat des lieux des ressources forestières" pour mieux étudier l'equilibre de l'offre et de la demande en bois.

Il a tout d'abord rappeler les enjeux du bois: Il navige entre les problématique liées au changement climatique et la nécessite de "produire plus en préservant mieux".

Historiquement la surface boisée croit en France et ce depuis 1826 avec +60 000 ha/an tout au long du 20e siècle.

La croissance est généralisée qu'il s'agisse d'observer les essences, les types de forets (privées, domaniales, publiques) et les régions (sauf en Alsace et en Aquitaine ou la surface boisée décroit).
Et cette croissance est toujours d'actualité si on observe l'évolution des 30 dernières années.
Actuellement la superficie des forêts en production est de 15.5 Mha pour un stock de bois sur pied de 2 474 Mm3 en 2009.

Si les feux sont donc "au vert" et si on réclame 21 Mm3 de récoltes supplémentaires en 2020, Jean-Marc Frémont  a rappelé les contraintes liées au fait que l'exploitation doit être rentable (couts d'exploitation et d'accessibilité maitrisés, valeur marché du bois, règlementation...)

Sa conclusion consistait à dire qu'il y a effectivement de nouvelles ressources à exploiter mais cela devra être fait de façon ciblée :
• En privilégiant les essences Feuillues
• Dans les domaines plutot Privés
• dans des régions non forestières (Le Sud)
• d’exploitabilité plutôt difficile
• de taille ‘moyens bois’.
L'exploitation du bois devra donc évoluer dans les années à venir pour répondre à la demande.

Cette étude proposait un bilan complet mais très franco-francais et c'est normal venant de l'IGN ("N" comme National). On regardera aussi les interactions avec les marchés internationaux. Il faudra ainsi faire attention aux importations de bois (notamment de bois énergie) venant de pays éloignés avec des bilans CO2 ou de préservation de la forêt catastrophiques (Lithuanie, Canada, Brésil...).

Aucun commentaire: