Devis bois et granulés

Devis poêle et insert

20 juin 2008

Particules fines PM 2,5 : Le chauffage au bois polueur des villes ?

La fumée liée à la combustion du bois pourrait rapidement poser un probleme en ville en France (c'est déjà le cas a Montreal par exemple).

En effet, les Micro particules dites particules fines PM 2,5; issues de la combustion du fuel (diesel), du charbon mais aussi du bois; sont présentes dans l'air des grandes villes. Et l'etude réalisee par l'INVS prouve l'impact que ces particules ont sur la mortalité dans les 9 plus grandes villes Francaises.
http://www.invs.sante.fr/publications/2008/

Il est alors essentiel de ce demander comment limiter la production de ces particules venant du bois.

Cette lutte contre les émissions de particules fines venant de la consommation de bois passe :
- par des systemes de chauffage performants
- des conduits bien entretenus
- et l'utilisation de bois bien sec
car tous ces facteurs permettent une meilleure combustion du bois et donc des rejets moindres de fumée et de particules dans l'air.

Et il est important que des efforts soient rapidement faits en ce sens, sinon ce sera directement le chauffage au bois dans sa globalité qui se retrouvera "montré du doigt".

Ces elements militent donc pour un chauffage au bois de qualité ce qui passera sans doute par une professionnalisation de la filiere bois et par l'education des consommateurs.

Ces micro particules ...on n'a pas fini d'en reparler!

1 commentaire:

revaz a dit…

Merci pour cet article intéressant!
Pour atteindre les objectifs fixés dans le plan « particules » en France, il est prévu que, dans le domaine des chauffages domestiques, il est vrai, grands émetteurs de particules, on encourage leur remplacement. Le plan envisage de réformer le crédit impôt dédié aux appareils de chauffage à bois pour encourager l'acquisition d'appareils performants et accélérer le renouvellement du parc.
Je pense qu'il y a d'autres solutions. Il est en effet très inefficace de changer un chauffage au bois qui n'est pas aux normes mais qui pourrait fonctionner encore 20 ans, et ce d'un point de vue économique et écologique.
En Suisse, certains cantons subventionnent l'installation de filtre électrostatiques sur les conduits d'évactuation des gaz de fumée. Vous trouvez quelques informations sur le site de "Energie du bois Suisse" (http://www.holzenergie.ch/fileadmin/pdf/308_vertreiberPartikelfilter.pdf)